© LES FILMS D’ICI MÉDITERRANÉE, image tirée du film d’animation Josep, sur les écran au printemps 2020.

Le nouveau numéro de Gibraltar (le numéro 8) paraît le 18 novembre.

Retrouvez de nouveaux récits et de passionnantes histoires dans ce nouvel opus avec un dossier intitulé « Au chevet de la terre » et avec un long portfolio des dessins de l’artiste catalan Josep Bartolí (1904-1995) .

Bartoli utilise avec virtuosité et un grand sens du détail son art, le dessin, la caricature, pour pousser un cri d’indignation contre la guerre et les injustices qu’il a subies dans son chair et son âme et contre l’accueil fait à son peuple par la France en janvier et février 1939 lors de la défaite des républicains espagnols face aux armes de Franco, d’Hitler et Mussolini.

Josep Bartolí, né à Barcelone, a vécu de l’intérieur la guerre d’Espagne (1936-1939), a combattu dans le camp républicain sur le front d’Aragon, la Retirada, les camps d’internement français (Argelès-sur-Mer, Saint Cyprien, Bram…) avant de s’exiler au Mexique au prix de mille péripéties et de refaire sa vie à New York comme illustrateur.

• Au sommaire du numéro 8 :

Dossier Au chevet de la terre :

  • Aude : L’or de Salsigne et son silence empoisonné
  • Camargue, quand la mer monte…
  • Tunisie : L’oasis solidaire et les enfants de la Révolution
  • Naples : Castel Volturno, paradis perdu d’Erwan, Luigi, Rosa, Mario…
  • Alméria : Chronique d’un assèchement annoncé
  • Andalousie : Sous le plastique, des femmes et des fraises (récit BD)

Autres récits :

  • Joseph Bartolí, le dessin pour combat
  • Syrie, Liban, Maroc, Europe : Les Doms, histoire et périple d’une communauté invisible
  • Quand Casablanca était une ville taurine
  • Espagne : Le magot des Franco
  • Réfugiés, Palerme et les villes du sud esquissent une autre Italie
  • Marseille, les baigneuses de Malmousque
FacebookTwitterMore...